fondue-de-course-57

fondue-de-course-57

1er septembre 2013: succès fou pour l'Héméra trail

HEMERA TRAIL : une 1ère édition auréolée de succès !

 

Après Piau, l’objectif était de participer à ce premier trail tervillois organisé par l’association Héméra dont la mission essentielle (et honorable) est de permettre à des malvoyants de courir grâce à des guides qui sont formés par les soins de l’association.

   Depuis quelques mois, je m’entraînais sur certaines portions du parcours grâce notamment à Martial, cycliste et traileur faisant partie de l’association.

   Début août eut lieu la reconnaissance du trail : nous avions bien parcouru 30 km, et ce sous une chaleur accablante. Les derniers km furent en effet éprouvants pour le trio de coureurs que nous constituions. Des litres et des litres d’eau avalés à nous 3 !

 

P1020623.JPG

  

P1020629.JPG

  J’avais donc un avantage : je connaissais le parcours, situais les difficultés mais aussi les moments de « détente ». Toutefois, faire une reco et faire le trail en mode compétition, ce n’est pas la même chose !

   Ce trail pour lequel j’avais fermement l’intention de me dépasser ne nous pas empêché de faire la fête la veille …

 

   Mais le réveil en ce premier jour de septembre de l’an 2013 est rude … Heureusement le soleil semble prolonger son contrat fidélité, et la petite fraîcheur matinale augure de bonnes conditions pour courir.

   Yves notre ami coureur meusien nous rejoint. Arrivés sur les lieux, nous croisons plein de gens connus : Stéphane de 7minutes TV, Rachel (qui eux aussi étaient de la fête), Xavier, Bernard de Courir à Bousse, des coureurs des foulées de Tom, de Myssport, Rombas AC, etc etc …

   Nous nous échauffons quelques temps, et nous voilà regroupés sur la ligne de départ. Premier départ pour les 3 malvoyants inscrits sur le 30 km : ovation pour eux et leurs guides respectifs. Imaginons une seule fois courir les yeux bandés sur quelques km …ben non, je dis que c’est inimaginable.

 

0130.JPG

Yves, très concentré ...

0040.JPG 

Plus relax, de notre côté

 

Deuxième départ (commun aux 8,5 et 30 km) pour les quelques 300 coureurs qui restent.

0208.JPG

Ca part vite. Yves nous apprendra qu’il courait à 17 km / heure sur les premiers cent mètres !! Eh, faut s’calmer, les gars !! D’ailleurs la traversée (au bout d’un km de course) d’un champ long d’un km environ fera subitement chuter la vitesse moyenne de l’ensemble des coureurs ! Franchement je n’ai pas aimé (mais ça fait partie du jeu), mais lors de la reco c’était pire car du fumier venait d’être épandu …

    Nous longeons ensuite un moment le lac avant de pénétrer le parcours de santé au bout duquel a lieu la séparation entre le 8,5 et le 30 km. Et on s’échappe vers Veymerange, Volkrange, Beuvange, puis les difficultés se posent sérieusement, mais les paysages sont variés et magnifiques et rivalisent avec certaines vues du Saint – Quentin, d’après certains coureurs. Les singles à travers bois sont presque entêtants. J’adore ! La plus grosse difficulté demeure évidemment l’ascension du plateau d’Algrange au 15ème km, les mains sur les genoux en ce qui me concerne, et le sourire crispé devant l’objectif du photographe. Surprise au sommet, puisque deux musiciens jouent de la cornemuse juste à côté de la chapelle en ruine : quel dépaysement à la fois dans le temps et l’espace, vestiges d’une civilisation et d’une époque dont on entraperçoit, le souffle coupé, quelques bribes … puis ça redescend, « à donf », j’essaie de m’accrocher à quelques coureurs, je me donne, car hors de question désormais de percevoir derrière moi une quelconque voix féminine ; on m’a assez dit que j’étais 3ème  femme, alors il faut tenir la cadence et compter sur la connaissance du parcours pour gérer au mieux la course et réaliser le chrono escompté (autour de 3H). En plus, la veille, les copines m’ont légèrement « mis la pression » … même si on ne court pas pour les autres, on constitue une sorte de grande famille, alors des liens se créent, des attentes, des défis, et surtout beaucoup de soutien.

0203.JPG

  

0204.JPG

 

    La fin de course (après de beaux passages dans les bois et des allées très étroites bordées d’herbes hautes plus ou moins piquantes …) est éprouvante : dernière côte qui part du Leclerc (les jambes commencent à faire mal ; Raymond, que je suis, trouve la technique : il court, marche, court, marche …), à laquelle succède  la traversée d’un champ (je m’étais pourtant entraînée dans ce même champ une semaine auparavant, mais rien à faire, je souffre) qui débouche sur le parcours de santé qu’on traverse de nouveau, mais sur un autre axe. On en sort assez vite, mais les deux derniers km sont interminables : on est pourtant à Terville, mais rien à faire, l’arrivée n’est pas pour tout de suite. Je jette un coup d’œil à ma montre : il est midi et deux minutes. C’est bon, j’approche de l’objectif. On longe la Veymerange : ça y est, on aperçoit l’arche, mais … il faut traverser une partie du stade. C’est la fin, je reprenais presque des ailes. Tout va bien ! J’apprends qu’Yves est 4ème au scratch (2H35) et Xavier 20ème. Rachel gagne chez les féminines le 8,5 km, et mon Guitou réalise un beau chrono : 46’ et 5 secondes (moyenne de 11 km à l’heure). Bernard aussi a accompli une belle course.

 

0109.JPG

Yves, exténué

0280.JPG
  Je dois beaucoup à ce coureur belge ! 

 

0282.JPG

 

0284.JPG

 

0292.JPG

 

SN154037.JPG

 

SN154041.JPG

"On arrive ensemble !", lui crié - je

 

Remise des coupes : erreur en ce qui concerne la 1ère senior : ce n’est finalement pas moi, mais une coureuse de Boulange arrivée 2ème au scratch et tout ennuyée de me faire savoir par sa copine que c’est elle qui me devance.

0001.JPG

Remise de la récompense (éphémère, celle - là) par le Maire

SN154134.JPG

Remise de la coupe à la 1ère senior

0009.JPG

Yves, 2ème V1

 

0018.JPG

 

SN154139.JPG

 

Y a pas de quoi : l’erreur (qui n’est même pas humaine !) est réparée et laisse place à la FETE ! J’aurai eu l’opportunité et la joie de faire la bise au maire, à mon maire ! Super apéro en guise d’épilogue. Le sourire est sur tous les visages.

 

0005.JPG

   

SN154028.JPG

Guy et sa moitié avec sa moitié de verre

SN154032.JPG

Xavier, mitigé quant à son chrono ...

SN154046.JPG

 

SN154049.JPG

 

SN154051.JPG

 

SN154101.JPG

 

Bilan tout positif pour cette première. A l’unanimité ! Un franc bravo à l’organisation dans son ensemble.

 

0002.JPG

 

SN154151.JPG

Notre ami Bernard et excellent photographe !

 

Merci aux photographes !   

http://www.hemera-courirensemble.com/

SN154026.JPG

 

Prochain défi : le trail des Leuques à Toul fin septembre (45 km et 2000 m de dénivelée positive). C’est à l’évidence plus excitant de s’embarquer sur des chemins inconnus et incertains.



03/09/2013
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 40 autres membres