fondue-de-course-57

fondue-de-course-57

TRAIL DE LA LESSE 2014: les pieds dans l'eau (et même plus que les pieds ...)

TRAIL DE LA LESSE : les pieds dans l’eau (voire plus que les pieds !)

(20 juillet 2014)

 

« Plus qu’un trail, un défi », tel est le slogan de ce trail pas comme les autres …

 

 

 

Samedi 12 juillet il était prévu que je réalise le trail d’Orbey en Alsace (50 km), mais des douleurs intercostales inattendues et inexplicables survenues en début de semaine  ne m’ont pas permis de le faire. Il fallait donc se reposer. En même temps, le 3 août je suis inscrite pour le « Vars montain trail » dans les Hautes – Alpes (43 km et 3100 m de D+), ce qui nécessite un entraînement sérieux et spécifique. Les douleurs ayant disparu au bout de quelques jours, je consulte le calendrier des courses en Belgique (c’était jeudi !) et je tombe sur le trail de la Lesse dans les Ardennes belges (50 km) à seulement 1H30 en voiture de la maison. Décision est vite prise d’autant plus que le parcours comporte plusieurs « murs » à monter, donc l’idéal pour ma prépa dénivelé.

 

    Après une nuit écourtée (barbecue avec les amis au Saint – Quentin et difficulté à dormir en raison de la chaleur), je pars de la maison à 6H30 direction la Belgique. Le départ de la course a lieu sur la piste de motocross de Daverdisse, charmant petit village surplombant la Lesse.

P1030047.JPG

 

   Au bout d’1H45 (après avoir fait quelques km en trop …), j’arrive sur les lieux. Le ciel est encore légèrement couvert, mais la température ressentie est douce. Je m’inscris (15 euros pour un 55 km, pas cher ; une partie est reversée en faveur de la recherche sur le diabète) : un simple formulaire à remplir et à signer.  Je me prépare, discute avec mon voisin « de voiture », un Bruxellois, trottine un peu, l’heure tourne, le débriefing a lieu à 8H55. C’est là qu’on apprend que le trail fait 55 km et non 50 comme annoncé au préalable. 1ère surprise ! Il fait chaud, j’ai déjà entamé ma réserve d’eau.

P1030045.JPG

   

lesse 2.JPG

9H05 : départ. Nous ne sommes pas loin d’une centaine, me semble – t – il. On débute par de la descente (faible dénivelé), on parcourt environ 5km en forêt -  c’est relativement plat - avant d’entrer dans le vif du trail …

LESSE 3.JPG

car je commençais sérieusement à m’ennuyer … La première grosse difficulté rencontrée est l’ascension d’un gigantesque amas rocheux au sommet d’un mont, ascension effectuée à l’aide d’une corde. Ca m’plaît !  On traverse de grandes portions de forêts, souvent en dévers. La forêt ardennaise dévoile ses mille et un charmes au gré de chacune de mes foulées. Quand je pense que je suis sur les traces de ce poète originaire de Charleville qu’on surnommait « l’homme aux semelles de vent » … Trêve de rêverie, au 13ème km je m’arrête net au bord d’une rivière : le balisage nous invite à la traverser pour accéder à la rive opposée. Au fur et à mesure que je progresse dans le lit de la rivière, je sens peu à peu la fraîcheur (vivifiante !) envahir mes mollets, puis mes genoux, puis mes cuisses, puis le bas de mes fesses … Ca y est, on est de l’autre côté, et ça remonte. On franchira en tout 6 fois la Lesse (et une autre rivière dont j’ai oublié le nom), 4 fois à l’aide d’une corde. Je commence à y prendre goût ! Car il fait sur certains versants très lourd ! Et franchement ces passages à gué ajoutent une note ludique à ce trail globalement roulant.

LESSE 14.JPG

   Autre difficulté de taille : les murs ! D’ailleurs, au 32ème km, nous attend un mur impressionnant comme je n’en ai jamais expérimenté. La terre s’effrite, pas de pierre ni de racine pour prendre ses appuis ; heureusement sur notre droite un immense tronc d’arbre est couché, ce qui aide considérablement. On arrive à peu près au milieu (le mur doit mesurer environ 50 m, difficile à estimer à vrai dire) ; je peux enfin me hisser après quelques petites roches avant de m’emparer d’une corde pour parvenir au sommet. Le problème est qu’étant atrophiée musculairement parlant au niveau du dos, des bras et des épaules, je ne puis me servir de mes muscles que je ne possède pas, et ressens de fait une petite douleur à l’épaule droite (douleur que je ressentirai sur les 23 derniers km). Tant pis, tant que les jambes sont opérationnelles, ça va !

LESSE 5.JPG

    

LESSE 6.JPG

 

LESSE 7.JPG

 

LESSE 8.JPG

On repasse par le point de départ, je suis annoncée 1ère féminine. Le ciel s’obscurcit et laisse la place à quelques averses bien rafraîchissantes, mais finalement on s’éloigne de la zone orageuse. La deuxième boucle est dans le pur esprit du trail : c’est plus sauvage, beaucoup de singles, des décors sompteux quand on longe la Lesse, beaucoup de relances…

LESSE 4.JPG

Au 40ème km la 2ème féminine (qui deviendra la première) me rejoint ; je partage quelques km avec elle, une Anglaise super sympa mais qui ne parle pas français. Mais on arrive à se comprendre. Il faut avouer qu’elle court bien. Puis le chemin s’élargit, et la voilà qui me devance de plus en plus. En tout cas, ça m’a fait plaisir de partager quelques foulées avec une coureuse. J’ai connu sur ce trail quelques moments d’intense solitude …

    52ème km : surprise démentielle : il faut emprunter le même mur qu’au 32ème km !!!!!!   Je monte mieux la première partie, mais la corde m’achève !! Heureusement je sais que c’est la fin !

LESSE 10.JPG

Dernier mur sur la piste de motocross et je franchis la ligne d’arrivée 7H19 plus tard (5 minutes après Bridget, l’Anglaise), sereine et ravie d’avoir participé à ce magnifique et très verdoyant trail belge dans une ambiance chaleureuse et conviviale. A noter aussi que le balisage était impeccable !  J’ai quand même trouvé le moyen de me tromper d’itinéraire … mais j’ai vite réalisé mon erreur …

 

P1030048.JPG

 

LESSE 11.JPG

 

LESSE 12.JPG
 

LESSE 13.JPG

   Autre et dernière surprise : les douches ! 100% rustique …

 

P1030051.JPG
 

Et j’oubliais : pas moyen de trouver de l’eau fraîche : en Belgique, tu as intérêt à aimer la bière, sinon tu crèves de soif !!!!

 

index.jpg
 

 



22/07/2014
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 40 autres membres