fondue-de-course-57

fondue-de-course-57

Trail de Meyronne (Lot): histoire de souffler....

… dans une étuve !

 

Arrivés en Corrèze vendredi 19 juillet, cette fois sous un ciel clément, on tombe – en feuilletant « La Montagne » sur un article à propos d’une manifestation sportive rassemblant plusieurs courses nature au départ de la commune de Meyronne, charmant petit village niché quelque part dans le Lot, mais non loin de Gramat et de Rocamadour. Faut vraiment être du coin pour connaître ! On n’imagine pas que dans ce coin reculé du Lot soit organisée une telle manifestation. On n’imagine encore moins que le champion de trail corrézien Thierry Breuil prenne le départ d’une des 4 distances proposées (le 40 km).

 

   Encore un peu éprouvée par l’éprouvant, mais non moins extraordinaire trail de Piau, ainsi que par les randonnées qui l’ont suivi et par la sortie vélo de la veille, je suis en ce dimanche 21 juillet où les températures promettent comme partout en France d’être fortement élevées, déterminée à me lancer sur une distance raisonnable (10 km).

 

    Parvenue sur la place de l’église

P1020607.JPG

(les moustiques corréziens sont redoutables !)

 

où se tient le départ des différentes courses, je m’acquitte des droits d’inscription (10 euros) et reçois en cadeau une belle bouteille (primée) de Bergerac. Ca change du traditionnel tee – shirt … Guy et moi – même nous échauffons doucement (on aurait préféré se rafraîchir ! )tout en visitant le village sis au bord de la Dordogne.

 

P1020608.JPG

 

P1020609.JPG

 

P1020610.JPG

 

 

9 heures : départ du 20km réunissant beaucoup de concurrents. 9H30 : départ du 10 km, un peu moins chargé, semble t- il.

 

P1020612.JPG

 

P1020613.JPG

 

    La parcours est en  grande partie ombragé, les paysages sont variés, le tracé est vallonné, mais présente un dénivelé assez faible à mon sens, les ravitos en quantité raisonnable vu la chaleur accablante (mais je ne boirai que deux fois). Course agréable, en définitive, mais vers le 5ème km la douleur aux cuisses se réveille, m’obligeant à ne pas trop tirer sur les jambes. De toute façon, l’objectif était de faire un footing matinal amélioré. Objectif atteint ! 60 minutes de course, 60 minutes de plaisir (dans l’effort et la chaleur tout de même, d’autant que les deux derniers km sont en légère montée et en plein soleil).

     Pas trop médiocrement classée (sincèrement je pensais être dans les dernières) : 7ème fille sur 29, et 34ème sur 101 coureurs.

 

P1020614.JPG

 Le vainqueur

 

P1020615.JPG

La première femme 

 

P1020616.JPG

 

     Qui l’eût cru qu’on se retrouve un jour à Meyronne pour courir ? C’est tout le charme de l’imprévu …

 



08/08/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 40 autres membres