fondue-de-course-57

fondue-de-course-57

LA GIVREE édition 2014: à rebaptiser "la fangeuse"

LA GIVREE 2014 ou l’art d’esquiver les chutes et glissades …

 

Pour ma part, ce devait être une simple séance de récupération, sauf qu’avec Florence qui progresse avec constance (ça rime !), c’est plutôt de la récupération active ; ajoutons à cela une bonne dose de piment avec la boue omniprésente sur le parcours, et fraîche à souhait, bien molle, spongieuse, et ultra rutschante (= glissante, pour les non autochtones).

IMGP6471.jpg

 

Alors, peu importe le chrono, il fallait avant tout gérer l’élément boue. A vrai dire, je tenais à amener Florence sous la barre des deux heures pour 16400 mètres de chemins forestiers, singles, petites descentes, deux montées assez raides, et seulement quelques mètres de bitume, ce qui est appréciable. Bref, une vraie course nature, digne de cette appellation.

     Nous arrivons vers 9H15 au cœur de la petite cité villeruptienne : température extérieure : prière d’ôter deux degrés par rapport à Thionville, soit 1 petit degré celsius, et un peu de vent. Il y a du monde, beaucoup de monde (plus de 300 coureurs) dont des visages connus qu’on retrouve toujours avec grand plaisir.

 

SAM_1057.JPG
 

SAM_1058.JPG
  

P1020778.JPG

 

P1020776.JPG

Oui, Flo s'est bien inscrite sur le 16 ...

 

On s’échauffe environ 20 minutes puis nous voilà alignées, Florence, Marie – Dominique et moi – même sur la ligne de départ (enfin, loin derrière les premiers : ça fait du bien au moral d’en doubler plein au bout de 1 ou 2 km !). Florence stresse un peu, car pour elle c’est une distance inédite pour une course nature (jamais dépassé 13 km). Moi je suis confiante à 99,99% (c’est comme pour les produits anti – bactériens, prévoir 0,01 % de marge d’erreur !!).

 

DSC_0067.JPG

DSC04457 (Copier).JPG
   Xavier, loin devant nous

 

10H : départ ! Deux km environ de plat, en plaine, le long de la forêt, puis on bifurque dans la forêt, à l’abri du vent, mais pas de la boue qui a tenu ses promesses : ça glisse, ça chute, ça patauge, c’est même drôle, surtout pour moi qui suis très à l’aise dans mes speed cross qui accrochent fermement à la boue. Au bout d’un km en forêt, nous sommes témoin visuel et auditif d’une chute assez singulière réalisée par un coureur qui plonge de tout son long dans la boue comme il ferait un plat en plongeant dans l’eau : même bruit !!

DSC04530 (Copier).JPG

 

DSC_0419.JPG

    

DSC_0589.JPG

 

DSC_0590.JPG

Dur de se débarrasser de cette boue collante ! Florence s’en sort malgré tout sauf dans les descentes où elle se montre très timorée. Quant aux montées, elle assure franchement. La fin de la 1ère boucle se profile ; c’est parti pour une deuxième, prière de prendre à gauche… Moi je m’attarde à la table de ravito, savoure mon pain d’épices, mais perds de vue ma Flo qui court allègrement. Vite un sprint !! Le même qu’au bord de l’étang juste avant la savoureuse côte où on finit à la corde.

Flo 2.JPG

 

Moi.JPG
Attends - moi, Flo !!!
   

Deuxième boucle réalisée en un temps inférieur à celui de la première boucle : bravo ! Le « trio de charme » franchit enfin la ligne d’arrivée en 1H54 ! Cri de joie de notre toute récente V2 (muette sur la 2ème boucle, concentration oblige !).

 

IMGP6626.JPG

Allez, Flo, encore 50 mètres !   

 

P1020782.JPG

Bref, venit, vidit, vicit, la Florence !! Course appréciée de tous, esprit de convivialité, organisation irréprochable, parcours nature varié, et belle 2ème place pour Rachel, persévérance du côté de Guy (8km en une heure), beau chrono pour Xavier qui s’entraîne peu en ce moment.

P1020783.JPG

Nathalie, la 3ème (que je connais) étant partie, je prends sa place pour la photo (de toute façon nous avons un niveau équivalent)

SAM_1086.JPG



05/02/2014
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 49 autres membres